English | Français
Lauréats IbtikarUp3

juin 20, 2021

 Université Blida1 /  3ème  Edition de Ibtikar Up

Booster les lauréats à aller au-delà du concept de Start up et créer leurs propres entreprises

La troisième édition Ibtikar Up, un concours organisé chaque année par la maison l’entrepreneuriat-incubateur de l’université Blida1, pour récompenser et incuber les cinq meilleurs porteurs de projets, aura été un franc succès, au vue du potentiel de motivation et la qualité des idées qui ont été évaluées par un jury pluridisciplinaire le 16 et 17 juin au niveau de l’auditorium de l’université Saad Dahlab Blida1.  Sur les vingt projets proposés, douze ont été retenus après présélection et cinq évalués et récompensés et seront, par voie de conséquence, incubés jusqu’à la réalisation du prototype et la création de startup.  La conception des nanomatériaux pour une peinture écoenvironnementale à effet d’économie d’énergie, biomatériaux pour un habitat rural plus durable et passant par l’intelligence artificielle dans le E-learning, la robotique dans l’agriculture à la désinfection à base de produits naturel, l’actualité en termes de projets à plus-value sociétale était la caractéristique de cette troisième Edition Ibtikar Up3.  Le Recteur de l’université Blida1, Mohamed Bezzina, après avoir remercié les partenaires socioéconomiques, les organisateurs et le jury, a vivement appelé les lauréats de cette troisième édition ainsi que tous les étudiants porteurs de projets innovants à aller au-delà du concept de startup en concrétisant sur terrain leur idées en entreprises d’activité créatrice du produit et de l’emploi.  « Telle est l’orientation générale de la politique du pays », défendra-t-il. L’évènement a vu la participation des partenaires socioéconomiques du CEIMI, d’Ooredoo et de l’Anade.  Les représentants de ces entités socioéconomiques ont pris largement part au débat et ont fait d’ailleurs partie du jury d’évaluation des projets des étudiants.  Lors des allocutions, les acteurs socioéconomiques ont exprimé leur volonté profonde à soutenir financièrement, matériellement mais aussi par le consulting et l’accompagnement des projets à dimension sociétale présentant un intérêt pour l’économie nationale. Pour Kamel Moula, président du CEIMI, l’expression « étudiant entrepreneur » résonne comme une opportunité tant l’avenir du pays est entre les mains d’une jeunesse dynamique, à laquelle il faut faire confiance, nourrie, certes, par le recul et l’expérience de ses prédécesseurs. « Nous sommes tout prêt à prendre part à votre aventure dans la découverte de jeunes talents à travers nos programmes et notre incubateur et notamment à travers les projets initiés par ASI en relation avec le programme TSTART », dira, pour sa part, le corporate affairs director d’Ooredoo Mohamed Toufik Douakh. Il est à noter que le projet portant sur la conception de nanoparticules (nano-eco) à effet écoenvironnemental et d’économie d’énergie a été retenu comme meilleure idée novatrice de cette troisième édition Ibtikar Up. Interviewés, les lauréats ont tous exprimé avec ferveur leur volonté de vaincre tous les écueils auxquels, certes, ils seront confrontés, avant la concrétisation en 3D de leurs rêves qui de jour en jour prennent forme.

Par Mohamed Abdelli