English | Français

INSTITUT des  sciences vétérinaires

Equipe 1: Biotechnologie liée à la reproduction des bovins

Equipe 5

Architecture urbaine, fabrique des tissus et environnement

De tout temps, le champ architectural et urbain est le témoignage et manifestation des périodes de construction, reconstruction, tabula rasa. Ce processus est marqué profondément par les mutations socio-économiques, écologiques, technologiques et de gouvernances. Selon le premier principe de la déclaration de Rio 1992 sur le développement et l’environnement : “Les êtres humains sont au centre des préoccupations relatives au développement durable, ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature”. A cet égard une nouvelle approche des problèmes environnementaux, écologiques, économiques et même sociales impose une nouvelle vision de la fabrique urbaine et un nouveau vocable.

L’homme et son environnement se trouve alors au centre de nos questionnements. La recherche vise l’exploration et prospection des anciennes et nouvelles approches et techniques de mise en scène des visions architecturales, urbaines et paysagères. En ce sens, les tissus vernaculaires dont l’architecture éprouvée a montré  une forte durabilité et résilience est la première à être interrogée, aussi, la période d’industrialisation avec les tentatives d’architecturer des systèmes d’habitat via les progrès techniques et la recherche d’une ville standard et un homme standard sera revisitée. Actuellement, la généralisation de l’urbain et le retour vers l’ilot urbain en tant que composante morphologique par excellence de la ville prend le devant de la scène. Le retour à L’approche historiciste  qui a montré son efficacité pour la compréhension de l’architecture de la ville, notamment après l’échec de modernisme (aspect mécanique de l’urbain) et,  l’apparition de DMM et de l’intelligence artificielle sont les conducteurs et incubateurs de la fabrique de l’urbain durable.

Par ailleurs, on assiste aujourd’hui à une autre opérationnalité urbaine comme le renouvellement urbain, la régénération des tissus urbains sous la  vision projet urbain porteur d’un message d’espoir. A l’aube de ce troisième millénaire, la société hypertexte  et développement des NTIC nous interpelle aussi à reconsidérer notre rapport à une architecture urbaine, encline à des emprunts de la linguistique, où les dichotomies sont à l’œuvre : synchronique/diachronique, contenu/ contenant, signifié/signifiant, paradigmatique/ syntagmatique, désynchronisation/ resynchronisation…etc.

Notre recherche se base  aussi sur des approches systémiques et phénoménales tenant compte de la complexité et transversalité scientifique comme le  présage Edgar Morin. En ce sens, notre axe de recherche touche objectivement les nouvelles modalités de pensée, de planification et de mise en scène sous la vision projet urbain au diapason des commandements de développement durable, de la nouvelle technologie, la préservation des écosystèmes et de l’environnement,  la ville écosystème inclusive et les pratiques ancestrales identitaires à protéger et sauvegarder.

Notre travail se centre sur la fabrique des tissus urbains en tant qu’interaction entre les politiques publiques et les logiques sociales. La fabrique de l’habiter est prioritaire  en tant qu’image de la cité urbaine (équilibre entre l’urbain et le paysager) via les pratiques sociales. Notre vision se penche aussi sur la fabrique des entités urbaines  à problématiques particulières comme le clivage ville/mer, la dichotomie ruralité/urbanité, l’échelle quartiers/inter-quartiers et certaines micro- zones. Pour atteindre nos objectifs on mettra en scène des stratégies urbaines durables comme les démarches de labellisation et les démarches de lecture urbaine. L’aspect historique de la fabrication des tissus urbains est central pour la compréhension des revers et couronnements sachant que la fabrique urbaine est un long processus constructif.

L’étude des exemples de quartiers dit durables, s’attèlera  à  la lecture de leurs retours d’expériences dans le sens de la  conformité avec le concept système urbain prôné au départ. A la fin de ce parcours scientifique se pose la question de la possibilité de généralisation d’un modèle ou d’une conception de fabrique systémique ou phénoménale. Cette recherche sera axée sur les conditions (dans le sens de chemin à parcourir)  à savoir : les commandes politiques, le social et  l’économiques, les outils pédagogiques.

Contactez Notre Equipe