English | Français

FacultE des Sciences

Master Physique des Rayonnements

Objectif de la Formation

Profils et compétences visés

Débouchés professionnels

Le parcours de physique nucléaire est à la fois un master recherche et professionnel. Il prépare à un doctorat de physique nucléaire et/ou au métier de physique nucléaire appliquée.

La spécialité physique nucléaire a pour objectif de donner aux étudiants une formation large à la fois scientifique et technologique dans des domaines de pointe comme la physique nucléaire, les accélérateurs de particules, les plasmas et la fusion thermonucléaire, la fission et les énergies nouvelles. La formation aux techniques expérimentales et aux méthodes de simulation se fait donc dans un large éventail de domaines qui relèvent principalement de l’utilisation des rayonnements. L’enseignement fait appel à des intervenants spécialistes dans ces domaines et met l’accent sur le traitement du signal, les méthodes d’analyse de données et la modélisation.

La spécialité de Physique nucléaire est parfaitement reconnue et structurée dans la plupart des pays industrialisés. Le Maste r de physique nucléaire, regroupe les formations en génie nucléaire, conception des installations nucléaires, exploitation des installations, cycle du combustible (ingénierie ou radiochimie), démantèlement et gestion des déchets,

L’enseignement des applications de la Physique à la Médecine c’est-à-dire essentiellement: la physique des rayonnements utilisés en médecine, y compris la dosimétrie ; les interactions des rayonnements avec les tissus biologiques ; les méthodes d’imagerie médicale.

Nous proposons de créer un Master donnant aux étudiants une connaissance élargie de la physique nucléaire et ses applications dans différents domaines.

Cette formation s’adresse aux étudiants intéressés par une carrière dans l’enseignement de la physique dans le secteur de l’éducation nationale.

Ce master a aussi pour objectif d’initier des étudiants à la recherche scientifique.

A l’issue de cette formation l’étudiant doit acquérir les connaissances de base de la physique nucleaire. Il sera ainsi apte à s’introduire dans plusieurs domaines de recherche. Il sera apte à suivre une formation en troisième cycle (doctorat). A l’issue de cette formation de troisième cycle, l’étudiant pourra postuler à un poste d’enseignant chercheur à l’université.

Les étudiants sont mis en contact avec des équipes de recherche. Ils effectuent un stage à partir du mois de Février, dans un laboratoire public ou une entreprise industrielle, et sont confrontés aux problèmes de conduite de projet et de communication en milieu international ou industriel. Les étudiants développent ainsi une autonomie de travail qui leur permet de s’intégrer, après cette spécialité, aussi bien dans une Université, dans un centre de recherche que dans une PMI. Les secteurs suivants leur sont en particulier ouverts : Recherche publique ou privée : Chercheurs ou ingénieur de recherche (CNRA, etc.) Préparation d’une thèse dans un laboratoire, Enseignement Supérieur Industrie Domaine de la mesure (Développement des détecteurs) et Simulations sur ordinateur, traitement des données. Industrie Nucléaire Energies nouvelles.

 Le master de physique nucléaire, type professionnel permettra l’exercice des compétences acquise des rayonnements ionisants dans le control de qualité des produits, la radioprotection. L’application dans le cadre de l’industrie, environnement, agriculture en terme de control de qualité, radioprotection. Introduire les étudiants à des recherches récentes en physique nucléaire ou utilisant les techniques nucléaires, poursuivies au sein du Laboratoire de physique théorique et de l’interaction rayonnements matière.

  • Education nationale (secondaire en particulier)
  • Centres de recherche (CRNA – Alger)
  • Centres de recherche (CRND -Draria)
  • Centres de recherche (CRNB – Birine)
  • Laboratoires de recherche (Universités)

L’université Saad DAHLAB de Blida se trouvant au voisinage du centre de recherche nucléaire de Draria et Alger doivent contribuer à cette formation.

Ce Master a donc pour débouchés des professionnels spécialistes en Physique nucléaire, travaillant dans les différents domaines utilisant les rayonnements ionisants, dans les équipes de recherche et aussi dans de nombreuses branches publiques ou industrielles concern ant la réglementation des rayonnements ionisants ; mais également dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Le ministère de l’Énergie et des Mines, a annoncé qu’un projet de loi a été élaboré, et actuellement en cours d’examen par le gouvernement visant à “réorganiser les activités du secteur nucléaire” et “à assurer les meilleures conditions de réussite”.

“L’Algérie, à l’instar de nombreux autres pays, notamment ceux en voie de développement, envisage de recourir à l’électronucléaire pour répondre à sa demande énergétique et pour d’autres applications civiles”, a rappelé le ministère. “Ce projet de loi définit les dispositions applicables aux activités liées à l’utilisation pacifique de l’énergie et des technologies nucléaires, des sources de rayonnement ionisant, et vise à protéger la santé humaine et de l’environnement contre les dangers qu’elles comportent”, tout en ajoutant que ce texte “détermine aussi les conditions d’exercice des activités nucléaires ou utilisant des sources de rayonnement ionisant dans tous les secteurs socioéconomiques” et “fixe les règles de sûreté et de sécurité nucléaires devant régir ces activités”.

Dans de ce projet de loi, “Il est prévu la mise en place de deux entités. Il s’agit d’une société de promotion et de développement de l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques et d’une autorité de sûreté nucléaire chargée de veiller à la conformité de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire avec la législation en vigueur”.

Le texte “met en place les instruments légaux afin de se conformer aux engagements internationaux, notamment les accords de garantie avec l’AIEA, découlant de l’adhésion au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TPN)”. D’autre part, il a fait état de la création d’un institut national de formation en sciences et technologies nucléaires pour “soutenir le programme d’introduction de l’électronucléaire”. L’objectif étant “de former plusieurs centaines de cadres au cours des quinze prochaines années”, a-t-il précisé.

Programme du Master en Physique Des Rayonnements

1ere Année

Semestre 1

Unité d’Enseignement VHS V.H hebdomadaire Coeff Crédits Mode d’évaluation
14-16 sem C TD TP Autres Continu Examen
UE fondamentales
UEF1(O)
Physique Subatomique 67h30 3h00 1h30 3 6 X X

Interaction Rayonnements

Matière

67h30 3h00 1h30 3 6 X X

Physique atomique et

moléculaire

67h30 3h00 1h30 3 6 X X
UE méthodologie
UEM1(O)
Mécanique quantique 52h30 3h00 3 5 X X
Radioprotection et Sureté 52h30 2h00 2h00 2 4 X X
UE découverte
UED1(O)
Anglais Scientifique 22h30 1h30 1 1 X X
UE Transversale
UET1(O)
Physique des plasmas 45h 1h30 1h30 2 2 X X
Total Semestre 1 375h00 16h00 9h00 17 30

Semestre 2

 

 

Unité d’Enseignement

VHS V.H hebdomadaire

 

Coeff

 

Crédits

Mode d’évaluation

14-16

sem

C TD TP Autres Continu Examen
UE fondamentales          
UEF1(O)                  

Source de rayonnements et

détections

67h30 3h00 1h30     3 6 X X

 

Modèles et Réactions Nucléaires

 

67h30

 

3h00

 

1h30

   

 

3

 

6

 

X

 

X

Physique Statistique 67h30 3h00 1h30     3 6 X X
UE méthodologie          
UEM1(O)                  
Travail de Labo 1 (spectrométrie) 60h00     4h00   3 5    
Méthodes Numériques et simulations 45h00 1h30   1h30   2 4 X X
UE découverte          
UED1(O)                  
Programmation 37h30     2h30   1 1    
UE Transversale                  
UET1(O)                  
Application des rayonnements 30h00 2h00       2 2 X X
Total Semestre 2 375h00 12h00 7h30 7h00   17 30    

 

 

2eme Année

Semestre 3

 

Unité d’Enseignement

VHS V.H hebdomadaire

 

Coeff

 

Crédits

Mode d’évaluation

14-16

sem

C TD TP Autres Continu Examen
UE fondamentales
UEF1(O)
Techniques Nucléaires d’analyse 45h00 1h30 1h30 2 4 X X
Neutronique et fission 67h30 3h00 1h30 3 6 X X
Instrumentation (Traitement du Signal) 45h00 1h30 1h30 2 4 X X
Physique des particules 45h00 1h30 1h30 2 4 X X
UE méthodologie
UEM1(O)
Travail de Labo2 60h00 4h00 3 5
Travail personnel (exposé) 45h00 3h00 2 4
UE découverte
UED1(O)
Anglais 22h30 1h30 1 1 X X
UE Transversale
UET1(O)
Contrôle qualité 45h00 1h30 1h30 2 2 X X
Total Semestre 3 375h00 10h30 7h30 7h00 17 30

Semestre 4

Le semestre 4 sera consacré à un stage dans un laboratoire de recherche sanctionné par un mémoire d’initiation à la recherche qui sera présenté oralement

devant un jury d’évaluation. Le mémoire est considère comme une unité d’enseignement fondamentale.

Unité d’Enseignement VHS Coeff Crédits
UEF4 : Mémoire 375h 17 30
Total Semestre 4 375h 17 30

 

Récapitulatif global de la formation

  • (indiquer le VH global séparé en cours, TD, pour les 04 semestres d’enseignement, pour les différents types d’UE)

UE

VH

UEF UEM UED UET Total
Cours 382h30 97h30 45h00 75h00 600h00
TD 225h00 45h00 270h00
TP 142h30 37h30 180h00
Travail personnel 901h00 165h00 150h00 1216h00
Autre (Mémoire) 375h00 30h00     405h00
Total 1883h30 407h00 232h30 120h00 2671h00
Crédits 84 27 3 6 120

% en crédits pour

chaque UE

70% 22.5% 2.5% 5% 100%